Engagement et Déontologie


ENGAGEMENT








Les 2 acteurs du coaching vont co-créer le cadre et s'engager selon un consentement mutuel.

Le coach s'engage à:




  • être votre partenaire ( pour et avec vous)
  • respecter une totale confidentialité
  • appliquer le non-jugement
  • être à l'écoute
  • faire preuve d'empathie et de bienveillance




Le coaché s'engage à:




  • respecter le cadre (assiduité et ponctualité)
  • participer activement (travail régulier entre les séances)
  • accepter la responsabilité des décisions
  • respecter les règles du contrat




Votre niveau d'implication dans la démarche sera déterminant pour le bon fonctionnement et l'aboutissement de votre coaching!



DEONTOLOGIE


Voici quelques repères déontologiques, inspirés de ceux de l'AEC (Association Européenne de Coaching) et de l'ICF (International Coach Federation). Ce code vise à vous donner des indications sur la réflexion éthique des spécificités du coaching comme processus d'accompagnement.


Légitimité

Le coach a reçu une formation professionnelle théorique et pratique certifiante. Ses compétences professionnelles sont assurées par sa formation initiale et par une formation continue dans le domaine du coaching ; il est transparent vis-à-vis de ses clients sur cette formation et les qualifications qu’il a obtenue(s).

Confidentialité

Le coach est tenu par le secret professionnel et assure la parfaite confidentialité des entretiens avec son client. Cette règle de confidentialité est essentielle pour l’établissement d’une relation de confiance sans laquelle le processus de coaching ne peut ni commencer, ni perdurer. Le client est néanmoins informé que dans certaines circonstances graves, où il représente un danger pour lui-même ou pour les autres, le coach peut sortir de la confidentialité et entreprendre une action appropriée.

Application du coaching

Le coaching est un accompagnement sur mesure et unique pour chaque client. Le coach s’engage à apporter un soutien inconditionnel à son client, à l’aider à optimiser ses capacités et ses ressources, dans le respect de sa demande et selon son propre rythme. Il l’aide à explorer son propre potentiel et à se fixer des objectifs motivants. Il l’accompagne dans la mise en œuvre des moyens les plus efficaces pour lui permettre d’atteindre ses objectifs.

Processus de développement personnel et supervision

Le coach a lui-même été coaché et continue de faire appel aux services de confrères pour être supervisé dans sa pratique. Il est engagé dans un cheminement continu d’évolution personnelle.

Protection de la personne

Le coach adapte son intervention dans le respect des étapes de développement du coaché et il respectera donc le droit du client de renoncer au processus de coaching à tout moment, sans que celui-ci doive s’en justifier.

Refus ou fin de prise en charge

Après le premier contact, si le coach estime que le client nécessite un autre type d’accompagnement, il peut refuser une prise en charge. Si, au cours du processus de coaching, le coach constate que d’importantes divergences ne lui permettent plus de fonctionner selon les termes du contrat, il est dans l’obligation éthique de mettre fin à celui-ci en expliquant clairement les raisons de sa décision. Dans la mesure du possible, il veillera à proposer d’autres options à son client.